Ballades et escales en littérature africaine

Bienvenue et joyeuses balades dans la littérature du continent africain ; écrivains africains, africaines des lettres, je navigue dans vos livres, vos récits, vos romans ; Sahel, Afrique centrale, Afrique de l'est, Afrique de l'ouest, francophone, anglophone et autres, nous vibrons à ton écoute.

7
août 2008
****Amadou Hampâté Bâ, «  Il n’y a pas de petites querelles  ».
Posté dans Hampate Ba Amadou, _ MALI _ par Hervé à 3:19 | 2 réponses »

hamptbilnyapasdepetitequerelle.jpg 

Amadou Hampâté Bâ a toujours eu la volonté à témoigner de la richesse des cultures orales africaines, particulièrement celles du Sahel, sa terre bien aimante et généreuse. Bambaras, Peules, Mandingues et autres peuples de ces régions battues par les dards d’un soleil tout à la fois implacable et fertile doivent à cette voix magistrale la conservation de leur Histoire ; une Histoire qu’il grave dans cet objet merveilleux qu’est le livre, instrument précieux commun au genre humain. Amadou Hampâté Bâ a saisi l’importance de l’écrit pour que les traditions orales soient protégées, respectées : transgresser le temps, les frontières, les civilisations, surmonter une acculturation dévastatrice due à une société marchande faite de globalité et d’immédiateté. Le patient ramasseur des coutumes et d’histoires qu’il a été, nous a ainsi légué une richesse incommensurable, la connaissance de l’Autre. Il nous redonne ce qui nous a été indûment pris, cette vérité essentielle, nous sommes et vivons dans un monde multiculturel, essence même d’une humanité éclairée. Le conte, ce récit court d’aventures imaginaires, est l’outil idéal pour transmettre à toutes les générations, de l’enfant au vieillard, ce message. Il peut être saisi comme une historiette d’éveil à l’imaginaire, comme le message d’une morale commune à tous, ou bien encore comme le témoignage de coutumes pour une communauté déterminée. Le conte présenté de la sorte dispose de deux facettes : celle de l’universel car à portée transfrontalière et celle ayant une tonalité plus locale, plus ethnologique, les coutumes d’un peuple. Par les spécificités du conte, nous comprenons la raison pour laquelle le choix d’Amadou Hampâté Bâ c’est porté sur lui. Il permet de donner corps à son message qui pourrait être exprimé de la sorte : «  Bien que ces histoires sont contées par mon peuple, elles vous concernent tous, qui que vous soyez ». « Il n’y a pas de petites querelles » est un délicieux met dont il serait dommage de se priver, que vous soyez enfants ou adultes ouverts sur l’Autre, votre compagnon.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

2 réponses:

  1. Je te le conseille, c’est une petite perle d’humour. Et c’est toujours un bonheur de lire ou relire Amadou Hamâté Bâ.
    Hervé

  2. Comment j’ai fait pour le rater celui là ? :-(

Laisser un commentaire

Lire, Voir, Ecouter... |
mespetitsmotspourtoi |
جولة... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hédonisme et Existentialisme
| Les mots de passage
| Ma vie litteraire