Ballades et escales en littérature africaine

Bienvenue et joyeuses balades dans la littérature du continent africain ; écrivains africains, africaines des lettres, je navigue dans vos livres, vos récits, vos romans ; Sahel, Afrique centrale, Afrique de l'est, Afrique de l'ouest, francophone, anglophone et autres, nous vibrons à ton écoute.

7
août 2008
**Calixthe Beyala, »Comment cuisiner son mari à l’africaine? ».
Posté dans Beyala Calixthe, _ CAMEROUN _ par Hervé à 3:42 | Pas de réponses »

beyalacommentcuisinersonmari.jpg 

L’architecture de ce roman est d’une grande originalité. Après chaque épisode du récit, l’auteur insère une recette de cuisine en rapport avec la séquence lue. C’est ainsi que Calixthe Beyala, amoureuse de la sensualité, des corps caressés, fait part de ses délices par une description voluptueuse des mets et des recettes ainsi concoctés. Mais l’intention de l’écrivain ne se limite pas seulement à apporter la preuve que la cuisine peut être source de volupté, elle lui accorde aussi une importance globaliste et essentielle : « La nourriture est synonyme de la vie. Aujourd’hui, elle constitue une unité plus homogène que la justice. Elle peut être l’unique source de paix et de réconciliation entre les hommes… ». La cuisine aurait donc un rôle essentiel sur la géopolitique… Permettez-moi de sourire, et pourtant je suis un mangeur de pieds de porc ! Malheureusement Calixthe Beyala s’égare une nouvelle fois, et cela est bien dommage. Toutefois, dans la fin du roman, nous retrouvons cette sensualité magique de la cuisine chez le couple.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Lire, Voir, Ecouter... |
mespetitsmotspourtoi |
جولة... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hédonisme et Existentialisme
| Les mots de passage
| Ma vie litteraire