Ballades et escales en littérature africaine

Bienvenue et joyeuses balades dans la littérature du continent africain ; écrivains africains, africaines des lettres, je navigue dans vos livres, vos récits, vos romans ; Sahel, Afrique centrale, Afrique de l'est, Afrique de l'ouest, francophone, anglophone et autres, nous vibrons à ton écoute.

7
août 2008
***Couao-Zotti : « Charly en guerre  » .
Posté dans Couao-Zotti, _ BENIN _ par Hervé à 4:02 | Pas de réponses »

couaozotticharlyenguerre.jpg 

Par deux fois sur notre chemin littéraire nous avons fait étape auprès du Béninois Couao-Zotti avec son roman « Notre pain de chaque nuit » et son recueil de nouvelles « L’homme dit fou et la mauvaise foi des hommes ». Avec son récit « Charly en guerre », Couao-Zotti s’emploie dans un style fluide et épuré à sensibiliser les jeunes lecteurs _ à partir de douze ans _ aux horreurs des guerres en Afrique où des gamins sont recrutés pour en faire des armes, les fameux et dramatiques enfants soldats. Pour se faire, l’auteur raconte l’histoire du jeune Charly. Devant les ravages ethnocides de la guerre dans son pays et après que son père ait été torturé et exécuté, Charly et sa mère fuient les combats et s’installent dans un camp de réfugiés censés être protégés par les casques bleus. Confrontés au refus de ces derniers d’intervenir contre les factions rebelles qui s’entredéchirent, les réfugiés reprennent leur fuite désespérée, une fuite où Charly perd sa mère. Dans sa quête pour la retrouver, Charly croise un adolescent, John, un enfant soldat victime des horreurs des combats et ne croyant que par et dans son fusil. Improbable au départ au regard de leurs différences, John va petit à petit se prendre d’affection pour ce gamin et l’aider à retrouver sa mère. Le roman de Couao-Zotti avec toutes ses péripéties atteint sa cible : « Charly en guerre » est un écrit exhaustif pour un jeune lectorat sur les enfants soldats. Toutefois il serait dommage de donner aux enfants en première lecture sur l’Afrique un ouvrage qui décrit le continent dans une guerre perpétuelle. Il serait plus opportun pour les parents de donner à lire ce roman à la suite d’autres récits qui apporteraient un regard bien plus positif sur l’Afrique.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Lire, Voir, Ecouter... |
mespetitsmotspourtoi |
جولة... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hédonisme et Existentialisme
| Les mots de passage
| Ma vie litteraire