Ballades et escales en littérature africaine

Bienvenue et joyeuses balades dans la littérature du continent africain ; écrivains africains, africaines des lettres, je navigue dans vos livres, vos récits, vos romans ; Sahel, Afrique centrale, Afrique de l'est, Afrique de l'ouest, francophone, anglophone et autres, nous vibrons à ton écoute.

7
août 2008
****Mabanckou Alain, « Les petits-fils nègres de Vercingétorix ».
Posté dans Mabanckou Alain, _ CONGO _ par Hervé à 5:41 | 1 réponse »

mabanckoualainlespetitsfilsngres.jpg 

Alain Mabanckou nous offre une réalité brutale, celle d’un pays fictif, le Viétcongo, une nation africaine dévorée par les démons raciaux que sont  » l’africanité  » et ses déclinaisons mortifères. L’auteur ne fait pas plonger de suite ses lecteurs dans l’horreur de la guerre. Il commence, tel un cinéaste, à faire des gros plans sur quelques anecdotes où le racisme Nord-Sud n’est pas le déterminant principal. Mais plus le roman avance, plus les rivalités ethniques se font pressantes. C’est le cas dramatique d’Hortense Iloki, une nordiste mariée au Sudiste KimBemké. Sous les coups de buttoirs du racisme, Hortense est dans l’impossibilité de sortir son époux d’un délire racial, tout particulièrement au moment où le général nordiste décide de mettre sous sa coupe le Viécongo. En réponse à l’avance des troupes nordistes, le général sudiste, Vercingétorix, se lance dans la bataille. Ici l’Histoire reprend ses droits et ses lots d’horreurs que sont les enfants soldats et les milices sans contrôle comme  » les petits-fils nègres de Vercingétorix « . Des enfants soldats et des milices, des horreurs qui ne sont pas sans rappeler à Mabanckou, les tragédies de son Congo natal.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Une réponse:

  1. franchement je voulais bien lire les commenaires sur ce livre, mais, la publicité de « MERDE » que vous imposez m’a completement révoltée,

Laisser un commentaire

Lire, Voir, Ecouter... |
mespetitsmotspourtoi |
جولة... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hédonisme et Existentialisme
| Les mots de passage
| Ma vie litteraire