Ballades et escales en littérature africaine

Bienvenue et joyeuses balades dans la littérature du continent africain ; écrivains africains, africaines des lettres, je navigue dans vos livres, vos récits, vos romans ; Sahel, Afrique centrale, Afrique de l'est, Afrique de l'ouest, francophone, anglophone et autres, nous vibrons à ton écoute.

7
août 2008
****Mabanckou Alain, « Verre Cassé ».
Posté dans Mabanckou Alain, _ CONGO _ par Hervé à 5:45 | 2 réponses »

mabanckoualainverrecass.jpg 

Alain Mabanckou avec Verre cassé fait la démonstration une nouvelle fois de son talent. Il s’affirme comme l’une des plus belles plumes acérées de la littérature africaine contemporaine. Ce roman qui a été apprécié à sa sortie en 2005 comme l’un des titres majeurs, a été récompensé par de nombreux prix. Il a même été en lice pour le prix Renaudot qui lui a échappé de peu. L’écriture de Mabanckou, son style, pourraient décourager les lecteurs. Certes, l’auteur n’utilise jamais de point. Toutefois, la ponctuation qui n’est faite que d’une succession de virgules renforce la cascade verbale du personnage principal, Verre Cassé, un vieux pilier de comptoir du « Crédit a Voyagé » , misérable estaminet de trois sous. La plupart des clients sont des vagabonds, des misérables, des putains, des travailleurs sans boulot et des piliers de bar dont l’occupation quotidienne est évidemment de boire et d’échanger les potins dans un langage fleuri. C’est dans cette cour des miracles que le patron du « Crédit a Voyager », Escargot, demande à un de ses piliers de bar, Verre Cassé, ancien instituteur et alcoolique confirmé, d’écrire sur le quotidien des clients naufragés. Verre cassé, rétif au départ, fini par se prendre au jeu avec une gouaille généreuse loin de tout langage châtié. Verre cassé est un roman de très grande qualité où Mabanckou cite ses mentors par des titres d’ouvrages incérés dans le roman. C’est le cas avec « trop de soleil tue l’amour » de Mongo Béti. Verre cassé est un livre à faire glisser dans votre bibliothèque et à lire absolument.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

2 réponses:

  1. manny écrit:

    jj’aime cet livre, je besion les figures de style et les themes.

  2. Gabrielle écrit:

    Ah oui, j’ai bien aimé.
    J’ai abordé le livre, sans rien en savoir..
    Tiens, pas de majuscule…et au bout de quelques lignes..ah, pas de point non plus! Alors, respirons… et le rythme se prend aussitôt.
    On suit l’éecriture du manuscrit avec ferveur

Laisser un commentaire

Lire, Voir, Ecouter... |
mespetitsmotspourtoi |
جولة... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hédonisme et Existentialisme
| Les mots de passage
| Ma vie litteraire