Ballades et escales en littérature africaine

Bienvenue et joyeuses balades dans la littérature du continent africain ; écrivains africains, africaines des lettres, je navigue dans vos livres, vos récits, vos romans ; Sahel, Afrique centrale, Afrique de l'est, Afrique de l'ouest, francophone, anglophone et autres, nous vibrons à ton écoute.

7
août 2008
***Ousmane Sembene, « Les bouts de bois de dieu ».
Posté dans Sembene Ousmane, _ SENEGAL _ par Hervé à 6:20 | 31 réponses »

ousmanesembenelesboutsdeboisdedieu.jpg 

Ousmane Sembene, Sénégalais, apprécie le roman comme l’un des supports le plus approprié à relater le fait historique. Ainsi, c’est tout naturellement qu’il emploie la littérature pour témoigner de la grève des cheminots sur la ligne Dakar-Niger, du 10 octobre 1947 au 19 septembre 1948. Pendant presque une année, les cheminots, appelés aussi « les bouts de bois de dieu », feront grève en raison de leurs conditions de travail et de leurs salaires. En dépit d’une direction hostile attendant que le mouvement de contestation pourrisse et de la mobilisation des forces armées, les grévistes leur tiennent la dragée haute. Les prodromes du syndicalisme s’établissent tandis que l’appui de la population ne se fait pas attendre, tout particulièrement celui des femmes. Elles occupent une place centrale et cela malgré les privations drastiques dont sont victimes les familles. Au regard de ce roman, de sa construction et par le développement de la thématique, Ousmane Sambene utilise une démarche proche de celle employée par Zola. Une similitude qui pourrait décourager certains lecteurs. Entre-temps l’écrivain a présenté ses adieux à la littérature, considérant que le cinéma est plus à même de décrire une réalité.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

31 réponses:

1 2 3 4
  1. merci de nous retracer les conditions de vie de nos enceintres chapeau à sembéne le grand

1 2 3 4

Laisser un commentaire

Lire, Voir, Ecouter... |
mespetitsmotspourtoi |
جولة... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hédonisme et Existentialisme
| Les mots de passage
| Ma vie litteraire