Ballades et escales en littérature africaine

Bienvenue et joyeuses balades dans la littérature du continent africain ; écrivains africains, africaines des lettres, je navigue dans vos livres, vos récits, vos romans ; Sahel, Afrique centrale, Afrique de l'est, Afrique de l'ouest, francophone, anglophone et autres, nous vibrons à ton écoute.

  • Accueil
  • > _ MADAGASCAR _
  • > *** « Chroniques de Madagascar », nouvelles selectionnées par D. Ranaivoson.
14
déc 2008
*** « Chroniques de Madagascar », nouvelles selectionnées par D. Ranaivoson.
Posté dans _ MADAGASCAR _ par Hervé à 12:40 | 1 réponse »

chroniquedemadagascar.jpg 

Ce petit livre rassemble douze courtes nouvelles d’auteurs malgaches pour la plupart peu connus du grand public. Pour certains, ce sont leurs premiers pas dans la belle aventure littéraire. En liminaire de chaque nouvelle des notes sur l’écrivain suivies de quelques précisions sur le récit éclairent le lecteur. Comme le précise Dominique Ravanaivoson, « ces nouvelles composent un tableau où se mêlent regards indignés ou admiratifs, interrogateurs ou révoltés sur une société malgache à la fois complexe et éclatée ». Cette terre à la superficie équivalente à celle de la France et de la Belgique ne se limite pas à la beauté de paysages aseptisés des cartes postales et aux sautillements des lémuriens. Elle est la matrice de peuples, de cultures, d’une Histoire singulière à l’origine de civilisations orgueilleuses. Mais cette société originelle doit composer avec les défis, les contradictions, le fatalisme qu’exige un État colonisé puis indépendant se voulant être une nation moderne. Confronté à ces nouvelles exigences, un passé glorieux mais aussi entaché d’injustices vacille. Que dire de cette lignée seigneuriale qui acculée à la pauvreté vend bien après bien son patrimoine à de riche bourgeois de la capitale, cette affamée insatiable des terres ancestrales. Ainsi dévorées, disparaissent avec ces terres déifiées des lambeaux d’un passé en détresse. Démunis, orphelins, les pauvres hères alimentent les bidonvilles qui asphyxient Tatanarive. Si encore les miséreux pouvait compter sur leur labeur pour espérer gravir les rares échelons menant à moins d’indigence. Vœux pieu. La corruption, les injustices institutionnalisées veillent. Il en est de ce jeune homme brillant mais trop naïf qui apprend à ses dépens que tout diplôme se monnaye. Que dire de cette jeune femme qui fréquente les dancings pour trouver le Vazaha, le « Blanc » qui lui donnera à défaut de rêves de quoi nourrir sa famille. D’autres sont aveuglés par le mirage de la corne d’abondance que semble être Mayotte. Ils ne savent pas que leur dangereux voyage les conduira dans les griffes d’une misère tout autant implacable. Et pourtant de nouvelles solidarités naissent dans ces malheurs à l’image de ce syndicat officieux des mendiants régi par des dispositions démocratiques qui jurent avec le despotisme d’État. Loin de la capitale, il y a des terres oubliées comme l’Androy dans le Sud de l’île où sévit le Kéré, l’immonde famine. Les croyances y sont tenaces. Et si le Loko Vokatra, le zombie, revenait du monde des morts afin de tourmenter les villageois. La belle Madagascar se contorsionne sous les coups de boutoir de sa douleur, de sa misère, mais une chose continuera, du moins tous les Malgaches l’espèrent, la valeur sacrée de leur terre. Tant qu’elle le sera, le retournement des morts continuera à être et ceci dans le respect des ancêtres. Si cette terre devait être violée, notamment à des fins mercantiles, les Malgaches perdront leur âme. Mais leur conscience veille, car la pauvreté ne saurait la terrasser. Dans ce recueil, le lecteur ne flâne pas mais pénètre dans des contrées pour la plupart sombres dont il ne ressortira pas indemne. Bon voyage.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Une réponse:

  1. Gangoueus écrit:

    Commentaire passionnant qui incite à la lecture et à la découverte de la grande île.

    Bonnes fêtes, Hervé!

Laisser un commentaire

Lire, Voir, Ecouter... |
mespetitsmotspourtoi |
جولة... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hédonisme et Existentialisme
| Les mots de passage
| Ma vie litteraire