Ballades et escales en littérature africaine

Bienvenue et joyeuses balades dans la littérature du continent africain ; écrivains africains, africaines des lettres, je navigue dans vos livres, vos récits, vos romans ; Sahel, Afrique centrale, Afrique de l'est, Afrique de l'ouest, francophone, anglophone et autres, nous vibrons à ton écoute.

Archive pour la catégorie 'Kone A'


***Koné A, « Le respect des morts ».

7 août, 2008
Kone A, _ COTE D'IVOIRE _ | Pas de réponses »

konea.gif 

Koné [A.] de nationalité ivoirienne dresse le décor de sa pièce de théâtre, Le respect des morts, dans un village d’Afrique attaché aux traditions à l’instar de milliers d’autres. Dans cette communauté villageoise reculée, les coutumes l’emportent le plus souvent sur les dispositions régaliennes. Le décor posé, les villageois apprennent que leur village et le cimetière des ancêtres seront détruits en raison de grands travaux exigés par l’Etat. C’est dans ce contexte de crise qu’un couple et son enfant apparaissent. Le père qui est originaire de cette communauté exerce tout comme sa femme une brillante carrière à la capitale. De formation cartésienne, le couple pense intérieurement, face aux exigences étatiques, à l’inutilité du recours aux ancêtres voulu par les autorités villageoises. Une fois la consultation des ancêtres faite, le verdict est sans appel, l’holocauste d’un enfant est exigé. Un thème douloureux et sensible sur le fatalisme des traditions confrontées à l’acculturation imposée part le colonialisme et les soleils des indépendances.

** Koné Amadou,  » Jusqu’au seuil de l’irréel ».

7 août, 2008
Kone A, _ COTE D'IVOIRE _ | 4 réponses »

konajusquauseulidelirrel.jpg 

Amadou Koné est un des auteurs majeurs de la scène littéraire ivoirienne. Son roman « Les frasques d’Ebinto » avait ravi avec raison les critiques littéraires et ses lecteurs. Il était donc légitime d’en attendre autant sinon plus avec sa nouvelle aventure romanesque « Jusqu’au seuil de l’irréel ». La thématique du récit s’appuie sur l’insondable fatalité qui conduit irrémédiablement les acteurs du roman vers la détresse telle une force surnaturelle qui minerait leur destin dès leur naissance­­­. Ce sujet passionnant aurait dû prendre une dimension pénétrante au regard des talents de l’auteur. Et pourtant nous sortons déçus de cette réflexion. Ce roman manque totalement d’épaisseur. Les chemins de traverse peu plausibles alternent avec des longueurs qui rendent la lecture ennuyeuse. La déception gagne très vite le lecteur étonné d’être ainsi désenchanté par un écrivain qui n’est pas habitué aux égarements.

*** Kone Amadou, “Les frasques d’Ebinto”.

7 août, 2008
Kone A, _ COTE D'IVOIRE _ | 13 réponses »

konalesfrasquesdebinto.jpg 

Le roman de Koné Amadou, « Les frasques d’Ebinto », met de l’avant la naissance d’un jeune écrivain ivoirien d’une rare maturité. Son court récit rédigé à l’âge de ses dix-huit ans prend ses racines dans le quotidien d’un adolescent, Ebinto, qui est habité par ses rêves d’un avenir radieux. Collégien doué, Ebinto, haut de ses dix-huit ans et menant une vie simple, joyeuse et pleine d’espoir, travaille dur pour réussir une belle carrière professionnelle ; un succès qui serait une récompense précieuse pour sa mère qui est seule à élever son frère, ses sœurs et à financer ses études. Cependant les rêves sont bien fragiles. Tout écart dans le long chemin de la destinée se paie immédiatement et conduit à des conséquences dramatiques. Ayant eu un écart amoureux avec sa meilleure amie de seize ans qui lui voue un grand amour, un amour qui n’est pas partagé, Ebinto doit prendre ses responsabilités lorsque sa campagne d’une nuit lui annonce qu’elle est en ceinte. Obligé par le poids familial et les coutumes de se marier avec elle et d’arrêter ses études qui lui étaient si chères, Ebinto devient un être aigri, détestable en particulier envers sa femme devenu son souffre-douleur. Aveuglé, son pardon se fera trop tard. Le tragique est au cœur de ce roman dans lequel l’écriture est directe et sans concession.

Lire, Voir, Ecouter... |
mespetitsmotspourtoi |
جولة... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hédonisme et Existentialisme
| Les mots de passage
| Ma vie litteraire